(et avec la même population)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 The Legend of Zelda : Majora's Mask.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ARC8games
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 684
Age : 26
Localisation : Bonne question ^^ !
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: The Legend of Zelda : Majora's Mask.   Ven 15 Fév - 15:45

Après le magistral The Legend Of Zelda Ocarina of Time, l’opus suivant avait peux de chance de faire aussi bien. Après deux ans d’attente The Legend of Zelda Majora’s Mask sort enfin dans le monde entier. Les millions de fans se demandaient si le deuxième jeu de Zelda en 3D allait être à la hauteur de son aîné. Seulement quelques mois après la sortie du jeu on pouvait déjà distinguer trois groupes : -Ceux qui ont complètement détestés Majora’s Mask. -Ceux qui l’ont trouvé bon mais moins bien que son grand frère. -Ceux qui sont complètements devenus dingue de ce jeu et le place avant Ocarina of Time. Pourquoi donc ce si gros trou entre ces trois groupes ? Explication tout de suite.

Après Ocarina of Time : The Legend of Zelda (Souvent écris Tloz,) Ocarina of Time (Souvent écris en OoT) fut l’un des jeux les plus attendus après Super Mario 64 par les fans de Nintendo étant donné que la série auparavant en 2D, allait être porté en 3D. Après la sortie, le jeu fut acclamé par tous les fans, un autre chef-d’œuvre était né, les nombreuses heures de travail de Nintendo avaient portés leur fruits. Les fans étaient aux anges, ils attendaient donc avec impatience la sortie du prochain successeur bien que tout le monde pensait que faire mieux était impossible. La pression posait sur les épaules des développeurs de Nintendo. La team décida de faire du neuf et donc de mettre en directeur de projet : Eiji Aonuma. Changements radicaux. Un des points les plus marquant fut le fait que le jeu se tournait plus vers un public adulte. Le second point, le plus déroutant et celui qui est à la base de la création des trois groupes, est la limite de temps. On avait déjà pu le voir dans Ocarina of Time avec le jour et la nuit mais dans ce soft ce concept a été encore plus utilisé avec la création de trois jours complètements différents. Des changements, il y en a encore pleins mais ces deux suffisent déjà à démontrer le changement radical entre ces deux jeux bien que tramant l’histoire du même personnage. Les masques. Dans Ocarina of Time, il existait un petit magasin où on pouvait acheter, vendre et échanger des masques. Ce point avait charmé plus d’un joueur et Nitnendo a donc décidé de mettre les masques au cœur de l’aventure et du scénario. Vous trouverez un menu dédié aux masques qui sont dans cet opus très nombreux et ayant chacun ses propres fonctionnalités (transformation, rapidité, capacité en plus etc …). Les quêtes. Les donjons pleuvaient dans Ocarina of Time ce qui déplus à plusieurs joueurs et qui en réjouis d’autres, dans Majora’s Mask, on peut en compter qu’un petit nombre. Le premier opus visait plutôt une quête principal énormément longue tandis que le deuxième visait les quêtes annexes. En comparant les deux on peut donc distinguer deux styles différents, mais ayant une durée de vie à peux près égale. Les quêtes de Majora’s Mask avaient pour la plupart en récompense un masque qui servait lui même à d’autres quêtes et ainsi de suite. Vu le grand nombre de masque et de quarts de cœurs à trouver vous pouvez donc facilement constater que les quêtes annexes de Majora’s Mask sont vraiment nombreuses et pour la plupart très longues. Hyrule contre Termina. Après que Link redevint petit, il partit d’Hyrule et fut contraint de se trouver à Termina. Le monde de Termina a été particulièrement bien fait. Vous commencerez votre aventure au bourg cloché au centre de la carte, en réussissant à sortir vous apercevrez quatre grandes parties, une au sud, une à l’ouest, une à l’est et une au nord. Chaque partie a son propre climat, ses propres habitants et ses propres caractéristiques, au total on ne découvre pas un grand monde mais plutôt cinq petit, augmentant l’originalité de ce soft. Les habitants se connaissent entre eux et personnellement pour la plupart c’est donc comme ci vous arriveriez dans un petit village qui se connaissent déjà tous depuis un bon bout de temps, autant vous dire qu’on y prend un malin fou à découvrir chacun des personnages avec sa propre personnalité et ses propres activités. Le monde est grand et peuplé de secrets, le terrain change au fil des jours et vous découvrirez non pas un monde mais plutôt trois mondes différents. Le cœur du jeu. Qu’elle est le point majeur du jeu qui a fait flancher plus d’un cœur ? C’est l’ambiance ! Jamais dans un jeu on a pu ressentir autant de choses. Le côté légendaire et féerique qu’on a pu trouvé dans les autres softs est encore plus poussés dans celui-ci. Dès le début on est plongé dans l’aventure grâce à la première cinématique se passant dans une forêt enchantée. Les lieus sont tout aussi magnifique les uns que les autres et ont leur propres personnalités si on peut dire. De chaque lieu chaque endroit émane une sorte de magie qui nous aspire dans un monde poétique et magnifique. Les musiques ne sont pas de mises, elles aussi sont vraiment poussés au maximum, le jeu nous le prouve dès la première musique que l’on apprend à l’Ocarina. Les graphismes et les musiques sont des points majeures mais ce qui pousse l’ambiance à son sommet c’est tout de même les villageois en eux même. Chacun sans exceptions est un peux et pour certains beaucoup étrange. On peut suivre à la lettre ce qu’un personnage fait grâce à certains villageois soit en lui parlant. On devient donc en quelque sorte le Dieu de ce monde. Vous saurez qui a fait quoi à quel heure où comment mais pas pourquoi, vous devrez suivre les histoires de chacun des personnages pour en savoir plus sur ce monde et pour arriver à finir toutes les quêtes. On parle de mort, de tristesses, d’histoires de cœurs, de violence et de pleins d’autres choses. Des thèmes très sérieux sont mises à notre disposition dans ce jeu. L’ambiance est pesante alors qu’au début on peut croire tout le contraire. La lune est de mèche pour ce qui est d’augmenter l’ambiance du soft. Le personnage stresse en voyant l’horloge tourné, il ne vous reste plus que quelques heures avant de mourir. Les personnages réagissent pareils, certains deviennent fous tandis que d’autres en ont rien à faire. Amour, violence, mort, meurtre, trahison, amitié, stresse, angoisse sont liés entre eux pour donné une ambiance explosive ! Jamais un jeu n’a été aussi magnifique rien que dans l’ambiance !!!!

Passez à côté de ce jeu serait une faute très grave qu’on pourrait dans le futur regretter. Si vous pouvez mettre la mains sur ce chef-d’œuvre faites le sans hésiter. Quitte à ce que vous aimiez pas, ce jeu est a testé sous aucun prétexte. Un des meilleurs jeux vidéos au monde sans exceptions si ce n’est le meilleur pour son ambiance et sa programmation exemplaire ! Eiji Aonuma est déjà un maître dans l’art !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Legend of Zelda : Majora's Mask.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Walkthrough] The legend of Zelda Majora's Mask
» The Legend of Zelda:Majora's Mask
» Zelda Majora's Mask 3DS collector - Automne 2015 !!! OMG
» Legend Of Zelda: Majora's Mask 3D leaké ?
» [N64] The Legend of Zelda : Majora's Mask

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mario Blabla :: Hors-Mario :: Nintendo-
Sauter vers: